pierretichadou.blog4ever.com

pierre laurent tichadou

l'escale 14/1/70

 

Un bateau s'en vient, un bateau chargé

D'écume et de vent

D'esclaves endormis

Et de visages glabres,

Un bateau s'est rasé

Aux frontières de la terre

Un bateau tout vermoulu

Après tant s'être bercé

Aux vertiges de la mer

Tant que des lames déchirent

S'accrochent, reprochent

Rongent et mordent encore

Un bateau s'est lavé,

Terre, tout est uniformément vert

Comme l'air et la mer

L'oeil conditionné, déraisonnable

S'attarde encore au grand large

Terre s'écrit-il, bien avant pourtant

Qu'un vol de goélands vienne à passer,

Terre et déjà les caves enfumées

Engloutissent les cadavres

Des marins en escale

Des marins prolifiques

Aux torses aussi velus

Que le sexe de Marie

Aux mains aussi pleines

Que des seins, par les saints de Madeleine

Marie Madeleine,

Terre et déjà un bateau chargé

D'écume et de vent

D'esclaves endormis

Et de visages glabres,

Un bateau s'en va.

 

 

 

 



18/07/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi