pierretichadou.blog4ever.com

pierre laurent tichadou

j'imagine 19/4/70

 

J'imagine, j'imagine

Une lumière adéquate

Pour ce doux regard de barbare

Pour ce regard symbolique

 

J'imagine, j'imagine

Que le verbe se mutile

Et violettes sont les tuiles

Et tu prends le Capitole

 

J'imagine, j'imagine

Et je raye un peintre bavard

Qui traçait dans de la ouate

Des formes géométriques

 

J'imagine, j'imagine

Que la matière résiste

Entre les doigts du chimiste

Se vident les nécropoles

 

J'imagine, j'imagine

J'ignore un poète trop lu

Qui savourait ses rêves déçus

En des vers académiques

 

J'imagine, j'imagine

La route de Louveciennes

Et une savane ombragée

Et Peugeot est mort en auto

 

J'imagine, j'imagine

La couleur est souveraine

Vlaeminck tient ma main dans la sienne

Vers la lueur prophétique

 

J'imagine, j'imagine

Et ta peau sur mon chevalet

Me crie "il faut que tu viennes"

Et je prends le Capitole.



18/07/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi