pierretichadou.blog4ever.com

pierre laurent tichadou

ESPAGNE - PORTUGAL, mai 2006

 

  accompagnement musical  la frontera, Lhasa de Sela    

     

 

  • JOUR 1  départ de Vichy vers 1Oh - arrivée à Biarritz*** 17h

La ville reste un lieu magique, surtout les jours de mer forte, avec ses vagues qui se brisent au pied du rocher de la Vierge et ses tamaris, accrochés aux jardins-promontoirs, ébouriffés par le vent. L'équipe de rugby du B.O. qui est championne de France estr fêtée comme il se doit au casino Barrière. Au restaurant "le Gallion", de brusques rafales tempêtueuses nous ramènent précipitamment, avec serviettes et couverts, de la terrasse à l'intérieur.    H Altess 60€+bf18€

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

  • JOUR 2  Le lendemain matin, nous allons jusqu'au phare, d'où la vue sur la ville et les Pyrénées basques est superbe.

Bilbao n'a pas grand intérêt et moins encore lorsque nous constatons que le musée Guggenheim, objet de notre détour, est fermé le lundi.L'environnement n'est pas terrible, de nombreux travaux, un sentiment de provisoire qui dure.L'architecture est audacieuse mais un peu décevante de près.Le site n'est pas mis en valeur et il pleut.

Burgos** est une ville magnifique. Il ne fait pas chaud sur les plateaux de Castille à 900m d'altitude mais il fait bon flâner le long des paséos ombragés qui mènent à l'imposante cathédrale gothique*** (troisième d'Espagne de par ses dimensions, après Séville et Tolède) et dont la pierre blanche a été nettoyée. L'intérieur est d'une grande richesse avec, pour points d'orgue, les stalles du choeur, le rétable de la capilla major, les nombreuses chapelles et le cloître. Nous mangeons sur la place, au restaurant "El Cid". L'histoire a retenu l'épopée du connétable Rodrigo Diaz et l'amour qu'il portait à son épouse Chimène. Leurs gisants en marbre de Carrare se trouvent à la croisée du transept.   Best Western Rice Hotel 68€ + bf 20€

 

 

 

  • JOUR 3   Tout près de Burgos, visite (accompagnée et très encadrée !) du monastère de Las Huelgas Reales*, ancien lieu de retraite de la famille royale de Castille.

Arrêt à Valladolid* vers midi. A cette heure (et jusqu'au retour de la sieste vers 16h), le musée à l'intérieur du collège San Grégorio* est fermé.

Nous filons vers Salamanque*** ville inoubliable où contrairement à la plaisanterie qui affirme que "Salamanque de tout", il ne manque décidement rien en matière d'art et de monuments historiques : le Patio des Ecoles** (Las Escuelas ou l'Université), la Nouvelle cathédrale**, l'ancienne cathédrale, de superbes maisons aux façades dorées et la monumentale Plaza Mayor***, une des plus belles places carrées d'Europe (cf mes plus belles places), construite par Philippe V et où il fait bon siroter un apéritif à la nuit tombée.               Husa Plaza del Angel  60€ + bf 20€

Hebergeur d'image

 

 

  • JOUR 4  Coimbra* est la ville universitaire du Portugal.

L'ancien palais royal perché au sommet de la colline est devenu l'Université (Velha Universidade), une des plus anciennes universités d'Europe, après Bologne et la Sorbonne. Le clou de la visite est l'impressionnante bibliothèque baroque** somptueusement décorée. Dont acte au guide du Routard, le sympathique gardien nous a également raconté l'anecdote des chauve-souris qui protègent les livres en mangeant les insectes mais dont il faut protéger les tables de leurs déjections nocturnes !

Nous dormirons à Marinha Grande, petit bourg sans intérêt mais avant nous finirons la soirée à quelques kilomètres de là, au port de Nazare* endroit touristique mais bon... Rien de rare en dehors du panorama depuis la ville haute juchée sur une imposante falaise.      Cristal Marinha Hotel 68€ bf

 

Hebergeur d'image

 

 

 

  • JOUR 5    Lisbonne** est certes une capitale intéressante mais nous sommes restés un peu sur notre faim.

Sans doute faut-il rester plus longtemps dans la ville pour s'imprégner du mélange crasseux et moderne, sans doute faut-il avoir l'esprit snob du bobo pour voir dans les quartiers du Barro Alto ou de l'Alfama* les effluves encanaillées de Pigalle. A mon goût, les azulejos ne sont pas plus beaux que ceux d'Andalousie, les fameux belvédères n'ont rien d'impressionnant et la déplaisante habitude des restaurateurs de vous faire payer les amuse-gueules et le beurre qu'ils vous mettent d'office sur la table, a le don de me les briser menus !. La place du Commerce est limite tristounette. Par contre nous avons bien aimés le tram 28 qui grimpe hardiment jusqu'au château (Castelo Sao Jorge), les escalatores et sur les bords du Tage, la tour de Belem*, bien sûr mais surtout le monastère des Jeronimos***, miraculeusement épargné du tremblement de terre qui détruisit la ville en 1755. L'église fascinante abrite les tombeaux de Luis de Camoes et de Vasco de Gama.

 

 

 

 

 

 A la nuit tombée, soirée fado*** où, en pigeons consentants, nous nous faisons plumer. Qu'importe ! Les chanteurs sont bons et le vin blanc délicieux.      Jorge V Hotel Lisbon  65€bf  

 

 

  • JOUR 6    Avant de quitter Lisbonne, nous visitons, à deux pas de la bruyante place Pombal, une oasis de fraîcheur et de calme, la serre froide* où pousse un enchevetrement d'essences tropicales.

Hebergeur d'image

 

A cent cinquante kilomètres de la capitale, Evora** est une charmante cité classée au patrimoine de l'Unesco. Il fait bon flâner dans ses ruelles étroites, visiter ses innombrables églises, la cathédrale (on remarque une sculpture originale de la vierge qui attend un heureux événement !), le riche musée d'Art sacré (la Virgem do Paraiso* est un triptyque avec des miniatures en ivoire sculpté). Sur la route, les cigognes sont nichées sur les poteaux téléphoniques. Nous repassons la frontière et faisons halte à Béja*   Hotel Melius  67,5€ bf

 

  • JOUR 7   Séville*** sa fameuse Giralda*, sa cour des Orangers* (Patio de los Naranjos), l'imposante cathédrale** (troisième d'Europe après St Pierre de Rome et St Paul de Londres) et son intérieur flamboyant**.

Nous flanons dans le barrio de Santa Cruz**, nous retrouvons la place de las Cruces où nous avions rencontré un charmant sévillan il y a 18 ans. Nous nous promenons dans le parc Maria Luisa que nous avions alors fait en calèche avec Mylène, jusqu'àla vaste et belle place d'Espagne*.   Eurostars Congressos 79€ + bf 24€

 

 

 

 

  • JOUR 8    A défaut de l'Alcazar*** qui est malheureusement fermé, le roi Don Carlos de passage dans la capitale andalouse y résidant, nous visitons la Casa de Pilatos** (la maison de Pilate), ersatz très acceptable, charmante demeure au style mudéjar et aux superbes azulejos (qui, bis repetitas, en valent largement d'autres !).

Hebergeur d'image

 

Entre Séville et Cordoue, ne pas manquer la petite cité fortifiée de Carmona*, où se mêlent harmonieusement tous les styles andalous.

 

Hebergeur d'image

 

Cordoue*** est à 140 kms de Séville. Nous arrivons vers 17 heures. Il fait une chaleur accablante, près de 40°. Heureusement l'hôtel est très agréable, à quelques minutes à pied du centre. Nous nous perdons dans les ruelles étroites de la Judéria** grouillante de touristes.         Macia Alfaros Hotel 75€ + bf18€

 

  • JOUR 9    En 719 les émirs s'installent à Cordoue. Les musulmans en sont chassés en 1212. Les cultures musulmanes, juives et catholiques sont restées harmonieusement imbriquées.

La Mezquita*** représente le fantastique témoignage de ces diverses strates culturelles qui se sont succédées au cours de l'histoire. Cet entrechoquement des civilisations ne peut que vous tirer des larmes d'émotion. Le lieu est mieux que magnifique, il est bouleversant. Dans la forêt d'arches bicolores** et de colonnes de marbre, à deux pas du magnificent mihrab** (où se trouvait le Coran), se dresse le Christ sur sa croix. La chapelle principale de la cathédrale** est un florilège de styles, flamboyant, baroque, gothique et renaissance. On reste sans voix.

 

 

Grenade*** est à 160 kms de Cordoue. Nous séjournons pour deux nuits à Huetor Vega dans un petit hôtel de charme recommandé par le guide Michelin. Tous les autre hôtels du voyage ont été réservés sur Internet et nous n'avons eu, par Ratestogo, que de bonnes surprises. Nous partons à une cinquantaine de kms au sud, dans les Alpujarras*, sur une route sauvage et étroite à 1500 m d'altitude, parsemée de petits villages blancs accrochés à flanc de montagne. C'est là que se réfugièrent les Maures après la reconquête de Grenade par les rois catholiques en 1492. Dîner dans une auberge de campagne.     H Villa Sur  58€ + bf 12€

 

  • JOUR 10  visite de l'Alhambra***. Les entrées sont désormais contingentées et nous avons fait réserver par l'hôtel.

Le nombre de touristes est raisonnable et nous allons profiter d'une visite assez tranquille, en prenant le temps de s'arrêter, entre deux cars de japonais ou de troisième âge. En dehors des jardins du Généralife* que j'ai trouvés assez mal entretenus, l'Alhambra est un ravissement, témoignage d'une civilisation raffinée mais décadente? ainsi ces décors fabuleux, ces incroyables arabesques ciselées mais faites de stuc et de plâtre. Les palais nasribes*** sont le joyau de la visite avec les différentes salles (les Ambassadeurs, les Rois, les Abencérages, les Deux Soeurs), la cour des Myrtes, la tour des Dames et la sublime cour des Lions***.              H Villa Sur


 

 

 

  • JOUR 11  route du retour, 600 kms jusqu'à Castellon sous une pluie diluvienne ininterrompue.

Court arrêt à Bénidorm où la folie immobilière continue.    Castellon Center Hotel   50€ + bf 14€

  • JOUR 12  500 kms jusqu'à Canet Plage.     Hôtel du Port 50€ bf

  • JOUR 13  500 kms jusqu'à Vichy    (4800 kms)

 



06/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi