pierretichadou.blog4ever.com

pierre laurent tichadou

regrets éternels 22/07/82

     accords

 

 

Le fiacre a descendu l'allée, belle aquarelle

J'ai aimé ce bruit familier, c'est émotionnel

Du gravier sous les roues qui crissait

Autrefois, c'était l'heure d'été.

 

Des lourdes portes dégorgaient, Jean, Paul et Michel

Futurs mariniers, savetiers, ces métiers sont usuels

Potaches en galoches endimanchés

Séminaristes ou diplômés.

 

Hier nous avions dégringolé, regrets éternels

Les marches de l'estrade cirée, c'est traditionnel

Les bras chargés d'accessits reliés

Avant hier, c'était l'heure d'été.

 

Les cheveux dans la gomina graissés, les mains à la javel

Les culottes naphtalinisées, à nous jouvencelles

Les rêves dans le formol déjà

Dans trois ans la guerre sera là.

 

Voilà, bien engraissés, bien proprets, quoi d'plus naturel

Nous étions mûrs pour conter fleurette, A Claire, à Marielle

Pour nous faire casser la margoulette

Nous étions mûrs pour la baillonnette.

 

Le fiacre a remonté l'allée, gare, gare à ton rimel

Les ronces égratignaient le cocher, ça c'est intellectuel

Aussitôt je me mis en chantier

Neuf mois après ta mère est née.

 

 



06/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi