pierretichadou.blog4ever.com

pierre laurent tichadou

>>> découvrir les merveilles de Chiraz en Iran

 

L’Iran se trouve en Asie de l’Ouest et partage ses frontières avec certaines contrées à l’exemple de l’Afghanistan, l’Arménie et l’Irak. Il compte plus de 82 800 000 d’habitants et s’étale sur une superficie d’environ 1 648 000 km2. Auparavant, cet État a été connu sous le l’appellation Perse. Ce n’est qu’à partir de 1935 qu’il a été nommé Iran qui signifie royaume des Aryen. Un séjour en Iran est toute une autre découverte comparé au circuit en Ouzbekistan de part sa ses attraits très particuliers, les vacanciers visiteront certainement la ville de Chiraz. Située au sud-ouest du territoire, cette cité est considérée comme la capitale culturelle et artistique de cette nation. Elle abrite, par exemple, des mosquées, des musées et des tombes.

 

Hebergeur d'image

 

 

  • Visiter le mausolée de Hafez et le musée du Pars

Le mausolée de Hafez et son mémorial comptent parmi les sites attrayants à observer lors d’un voyage en Iran. Ces œuvres sont implantées au nord de Chiraz. Elles ont été conçues en mémoire du fameux poète persan Hafez. La construction qui renferme la tombe de cet artiste se trouve dans les jardins Musalla, aux abords d’une rivière, au sud de la porte du Coran. En outre, les touristes peuvent faire un détour au musée du Pars. Celui-ci était un lieu d’accueil des convives royaux au règne de la dynastie Zand et un centre de célébration de cérémonies. Ce bâtiment est caractérisé par des dessins de brique, du carrelage, des images et des grands lambris de pierre.

 

 

  • Le mausolée de Shah Cheragh

Le mausolée de Shah Cheragh est un monument funéraire qui abrite les sépultures des frères Ahmad et Muhammad. Au XIVe siècle, ces tombeaux constituaient des centres de pèlerinage célèbres. La reine TashiKhatun a créé une mosquée aux alentours de ces édifices. Ce lieu de culte des musulmans est décoré par une mosaïque de verre, des inscriptions en stuc, de portique de l’ornementation et ses portes sont couvertes de panneaux d’argent. Il a fait l’objet de travaux de réparation en 1506. Ces ouvrages ont été menés par Mirza HabibullahSharifi, un gardien du bâtiment à cette époque. En 1852, un tremblement de terre a touché cet ensemble architectural et Muhammad Nasir Zahir ad-Dawla entreprit de nouvelles rénovations.

 

 

  • Un détour à Afif-Abad

Une promenade à Afif-Abad s’avère être idéale lors des vacances en Iran. Ce quartier renferme un ensemble de musées ouverts au public. Celui-ci a été construit en 1863. À l’intérieur de ce remarquable complexe, les visiteurs trouveront une collection d’armes historiques, le jardin de Golshan et un ancien manoir royal. Ce dernier a été créé par Mirza Ali Mohammad Khan Qawamen 1863. Après son décès, Afife a hérité de cet édifice, la raison pour laquelle le nom de la cité a été baptisé Afif-Abad. L’armée iranienne a rétabli cet endroit en 1962 et l’a utilisé comme entrepôt d’armes.



19/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi